Vengeons Félix

Publié le par Pruneau

Le jeudi, c'est le jour de la manifestation contre les expériences médicales menées sur les animaux.

Avant de commencer à vendre un médicament, on le teste sur des animaux, afin d'éviter les effets secondaires indésirables tels que la mort ou la paralysie. Par exemple, la pénicilline a été testée sur des souris, les greffes d'organe sur des chiens, le vaccin antipolyomélitique sur des singes. Dans l'ensemble, ce n'est pas totalement inutile, comme recherche, et faire des tests sur les animaux permet d'éviter des catastrophes.

Mais voilà : un certain nombre de ces animaux y laissent leur vie. Dans l'immense majorité des cas, ça ne change rien pour eux, mais pour une petite fraction, c'est pas glop. Les scientifiques qui font ce type de recherche estiment que ça vaut tout de même le coup (on parle de lutte contre la polyo, hein, pas contre l'acné). Un directeur de labo expliquait par exemple que les cent singes sur lesquels il avait fait des expériences en avaient bavé, mais que ses résultats avaient déjà permis de rendre la faculté de marcher à 40 000 enfants qui étaient condamnés à la chaise roulante dès l'âge de six ans.

Un nouveau bâtiment est en train d'être construit à Oxford pour centraliser les expériences faites sur les animaux, et améliorer leurs conditions de vie. Des groupes de protection de droits des animaux ont donc profité de l'occasion pour exprimer leur mécontentement. Au début, il y avait des manifestations quotidiennes. C'était un peu pénible pour les gens qui avaient un bureau aux alentours, mais après tout, c'est leur droit, et comme le groupe comporte une dizaine de personnes, ça restait gérable. C'est devenu plus gênant quand ils ont décidé de redécorer le hangar à bateaux du club d'aviron, d'envoyer des cadeaux par la Poste aux entreprises partenaires de l'Université, ou qu'ils ont essayé de rénover Templeton college - cette dernière tentative ayant heureusement échoué. Au passage, notons que Templeton college est spécialisé dans les études d'économie et de management, et n'a donc rien à voir avec les expériences citées ci-dessus, mais qu'importe, le college et le labo font partie de la même Université, et l'un doit donc payer pour l'autre. De même, il est naturel de s'en prendre aux enfants des ouvriers travaillant sur le chantier.

Ce groupuscule, dont la cause est défendable, mais qui pourrait la promouvoir par d'autres moyens, s'est forcément mis toute la ville à dos, et Oxford est donc massivement en faveur des expériences sur les animaux. Ce qui n'empêche pas ces dix gais lurons de manifester tous les jeudis (ils n'ont désormais le droit de manifester qu'une fois par semaine, et ils n'ont plus le droit aux hauts-parleurs ni aux crécelles). Tous les jeudis, on les retrouve, avec vingt policiers autour d'eux, toujours les mêmes pancartes (un singe derrière des barreaux et des slogans contre les méchants chercheurs, principalement). Et tous les jeudis, ils essaient de distribuer leurs tracts, dont personne ne veut - les seules personnes qui passent par là étant les chercheurs en question.

Tous les jeudis, jusqu'à aujourd'hui.

Conscients que leur action ne portait pas leurs fruits, et que le bâtiment serait bientôt fini, ils ont introduit des nouvelles pancartes aujourd'hui. D'une part, ils râlent contre les méchants chercheurs et les policiers corrompus - la preuve qu'ils sont corrompus : ils ne cherchent pas à défendre les animaux en danger. D'autre part, la photo du singe derrière un barreau n'était plus suffisante pour attirer la pitié des gens. Ils ont donc décidé de lui donner un nom : Félix. Non pas qu'ils aient la moindre idée de comment il s'appelait vraiment, ni de ce qui lui est arrivé. Et peu importe qu'il soit sans doute mort il y a des années, et que son image ait été utilisée depuis sans jamais lui donner un nom. Maintenant, ils ont une cause qui convaincra tout le monde : il faut venger Félix.

Publié dans Oxford

Commenter cet article

Touffy 15/06/2007 23:46

« Tous les jeudis, ont les retrouve [...] »
Ahem... ;)

hadri 04/06/2007 15:01

Je crois que tu te trompes, Felix c'est un chat et il me semble pas qu'on ai fait des experiences dessus; on l'a plutot goinfre de boite a la con aux frais du contribuable et de la redevance tele pendant plus de dix ans... C'est incroyable de manifester pour une telle cause, "28 jours plus tard", un documentaire de societe, montre bien ou ca a conduit l'Angleterre!!! :)

Haroun 02/06/2007 01:25

Avis aux plus jeunes : "pas glop" vient de la BD pifou et était utilisé par le susnommé pour exprimer son mécontentement, à l'inverse de "glop glop"pour la joie.

kurt 01/06/2007 14:32

je te paye le champagne quand tu arriveras à 20 posts (mais pas 32 m3)