People on streets

Publié le par Pruneau

Le titre de ce billet est un peu nul. Je cherchais une référence à Under Pressure, qui correspond à ce que je ressens. Et encore, juste le titre, pas le reste des paroles.

Ces trois dernières semaines, j'ai plus travaillé sur ma thèse qu'au cours des six mois précédents - et pourtant, j'avais un tome 7 à lire. C'est fou ce que la pression d'une échéance peut faire.

L'échéance, c'est mercredi prochain, le 8 août, au "18ème Congrès International de Linguistique Historique". Je vais me retrouver devant une audience composée de linguistes, d'ogres et de statisticiens auxquels je serai livré en pâture après leur avoir vaillamment présenté ce que j'appelle "mes résultats". D'où grande panique, et réalisation qu'il va falloir que j'ai les résultats en question dans les jours qui suivent.

À un moment, les organisateurs du congrès avaient décidé de me donner une conférence plénière de deux heures, ils n'avaient pas dû se rendre compte que j'étais un étudiant en première année de thèse. Finalement, ce sera 30 minutes, ce qui est beaucoup mieux mais tout de même terrifiant. Mais le reste du congrès devrait être trop bien. Déjà, c'est à Montréal (corrolaire : je vais à Montréal !). En plus, il y aura plein de gens que je veux rencontrer, je pourrai assister à des conférences sur des sujets aussi variés que "is Modern Hebrew Semitic?", "the prehistory of oblique subjects"ou "compléments circonstanciels et ordre des mots" (c'est un congrès de linguistique, donc les conférences ont lieu en trois langues différentes ; je vais éviter celles en espagnol). Et pour couronner le tout, c'est à Montréal (corrolaire : je vais à Montréal !).

Promis, après ça, j'aurai suffisamment de temps pour poster plus qu'une fois toutes les quatre semaines sur ce blog.

Publié dans Ma vie ma thèse

Commenter cet article

Bluedragoon 02/08/2007 11:41

C'est cool ça.... ça serait pas à Montreal ce congrès par hasard ? ^^

Vladimir Adrien 02/08/2007 09:31

Tiens je prends des cours d'hébreu moderne ici...
Lehitraot, V.