Une brèche colmatée dans le continuum temporel

Publié le par Pruneau

L'heure d'hiver, c'est bien : le soleil se lève plus tôt  (ou, du point de vue du soleil, il est tôt plus tard, ce qui revient au même), donc on peut faire plus d'aviron le matin.

Mais le passage à l'heure d'hiver pose un problème de taille : à 2 h du matin, il est de nouveau 1 h du matin (en France, il est 2 h à 3 h, pour que le changement ait lieu en même temps partout en Europe). Cela crée un paradoxe temporel dont l'issue pourrait engendrer une réaction en chaîne qui déchirerait le tissu-même du continuum espace-temps, provoquant la destruction totale de l'univers. Hypothèse la plus pessimiste, je vous l'accorde : le cataclysme pourrait être plus localisé et affecter uniquement notre galaxie. Et le pire, c'est que (presque) personne n'est au courant.

Heureusement, un groupe de galaxophiles dévoués nous sauve tous, tous les ans. À 2 h dans la nuit du changement d'heure, tous les professeurs et élèves de Merton College, ainsi que quelques rares invités dont votre serviteur cette année, se retrouvent dans une des cours du college. Habillés en sub-fusc (nœud papillon, toge, tout ça). De 2 h à 2 h, donc pendant une heure, tout le monde fait le tour de la cour en marchant à reculons afin de colmater la brèche dans le continuum.

Je dirais qu'il y avait environ deux cents personnes dans la cour, qui peut accueillir environ deux cents personnes bien serrées - on ne marche pas sur le gazon ; il faut savoir garder ses priorités. En rangs de quatre ou cinq, on marche donc à reculons en essayant de ne pas trop rentrer dans les gens derrière. Afin de rendre cette acte héroïque un peu plus amusant, beaucoup choisissent de tourner sur eux-mêmes à haute vitesse à chaque passage dans un coin de la cour. La large consommation de porto aide à augmenter le vertige - mais les Anglais étant des paranos de la sécurité, le porto doit être dans des bouteilles en plastique.

À 2 h bis, tout le monde rentre se coucher. Pendant tout ce temps, vous étiez sans doute au fond de votre lit, à vous dire "cool, on a gagné une heure". La prochaine fois, songez au sacrifice fait par les membres de Merton pour votre bien-être.

Publié dans Oxford

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je ne soutiendrais pas Lna a dire que les Anglais sont fous, ce serait aller contre mes principes de base. Je dirais plutôt que je n'ai pas tout compris à l'explication scientifique, bien que ça ne m'inquiète pas... Mais cet article me rappelle surtout que l'une des choses qui me manque le plus sur le forum de la Gazette depuis que j'ai perdu l'habitude d'y aller, ce sont les liens vers ton blog. Alors, un grand merci, Pruneau, d'avoir sauvé la galaxie du cataclysme.
Répondre
L
Ces anglais sont complètement barjes !
Répondre
L
oh my god Pruneau, c'est génial!<br /> merci d'avoir sauvé le space-time continuum :)<br /> J'aurais trop aimé être là pour voir ça... ils sont fous ces anglais!
Répondre
C
Y a possibilité de voir une video de se sauvetage du monde ?
Répondre
V
Yahou ! Une nouvelle chronique sur ton blog ça faisait longtemps et ça fait plaisir !<br /> Donc finalement, vous êtes les sauveurs du monde que personne ne connait. Vous avez un costume spécial pour marcher à l'envers ou la tenue de tous les jours convient ?<br /> Et question subsidiaire, c'est un poisson d'avril hors saison ou tu as VRAIMENT marché à l'envers pendent une heure en pleine nuit ?
Répondre
P
<br /> Il faut être en sub-fusc : costume noir, chemise blanche, noeud papillon blanc, chaussettes et chaussures noires, gown et mortar board (le chapeau bizarre).<br /> <br /> Ce serait assez lâche de ma part de réactiver ce blog après une longue absence avec un canular. Nous avons bel et bien marché à l'envers pendant une heure au milieu de la nuit. Et j'en veux pour<br /> preuve que notre galaxie existe toujours.<br /> <br /> <br />