C'est la fin de cette thèse, vous pouvez reprendre une activité normale.

Publié le par Pruneau

J'ai un peu du mal à y croire, mais j'ai devant les yeux un reçu qui tendrait à prouver que ce n'est pas un canular : j'ai rendu ma thèse, Phylogenetic Models of Language Diversification (cf l'explication pour les nuls même si elle date un peu).

Trois ans sur un seul projet, c'est quand même long, surtout quand il n'y a pour ainsi dire pas d'étape intermédiaire. Quand j'ai commencé ma thèse, Dominique de Villepin était premier ministre, Barack Obama inconnu et Saddam Hussein vivant. Jean Sarkozy n'avait encore jamais été recalé à un examen de droit. Personne n'avait jamais prononcé l'expression "Deathly Hallows". Apple ne fabriquait que des ordinateurs et la grippe aviaire allait tous nous tuer.

Forcément, ma thèse est rendue mais pas finie : plus on rédige, plus on trouve des analyses en plus à faire, des domaines d'application nouveaux et des améliorations de dernière minute. C'est apparemment toujours comme ça : le point final n'est rien de plus que le dernier point qu'on a eu le temps d'ajouter avant la fermeture du centre d'impression le jour où on est obligé de rendre.

Reste la bagatelle de l'oral (en subfusc, nœud papillon blanc compris). Si tout se passe bien, j'y convaincrai le jury que ces 138 pages sont suffisamment abouties pour qu'il puisse succomber à la flemme de me faire passer un oral de rattrapage plus tard. En attendant, je retarde le plus possible le moment où je devrai relire ce que j'ai écrit, pour éviter de passer trop de temps à me lamenter sur les légendes que j'ai oublié de mettre en italiques ou sur la conclusion de ma section 4.3 dans laquelle je ne dis pas assez que nous sommes des génies aux méthodes révolutionnaires.

Et puis surtout, finies les nuits passées devant un ordinateur à rédiger : l'activité normale que je vais reprendre comprend notamment le sommeil et une vie sociale. Mais pas forcément une accélération du rythme de rédaction de billets de blog.

Publié dans Ma vie ma thèse

Commenter cet article

Viviane 17/01/2010 20:27


Je note un tragique ralentissement dans la vie de ce blog :
2007 : articles en mai, juin, juillet, août, septembre, octobre avec un total de 12 articles:
2008 : articles en avril, mai, novembre (3 articles);
2009 articles en janvier et novembre (2 articles);
janvier 2010 : on en est à zéro. Quelle est l'analyse du statisticien ? La thèse étant finie, j'attends au minimum la description de la soutenance ;-)


Kurt 17/11/2009 19:21


"finies les nuits passées devant un ordinateur à rédiger" et vivent les nuits passées devant un ordinateur à rédiger des articles GdS.


Viviane 17/11/2009 09:47


138 pages en 3 ans ? Petite rentabilité ;-)
Félicitations au futur docteur, et préviens nous de la date de la soutenance !


Pruneau 17/11/2009 10:04


Si j'en crois le livret officiel d'Oxford, une thèse de maths / stats fait en moyenne 100 pages, et ils nous interdisent de dépasser 200 pages.