Nœuds papillon(s)

Publié le par Pruneau

Ça commence mal :  je ne sais pas s'il faut écrire des nœuds papillon ou des nœuds papillons. J'ai plutôt envie de ne pas mettre de s.

Toujours est-il que les nœuds papillon(s) sont d'une grande importance pour toute personne qui veut une vie sociale ou académique à Oxford. J'en ai trois, dont deux qui commencent déjà à être usés.

Un de mes grands stress en arrivant ici a été de recevoir des invitations formelles à des dîners en grande pompe pour lesquels un code vestimentaire était en place, et de ne pas comprendre le code vestimentaire en question. En tout, il y a six codes vestimentaires principaux à maîtriser.

1. Gowns should be worn. Une des premières choses qu'on fait en arrivant à Oxford, c'est s'acheter une sorte de toge, la gown. Chaque diplôme donne droit à une toge différente : comme j'ai une maîtrise, j'ai droit à une toge qui descend au genou, mais comme je ne l'ai pas obtenue à Oxford, elle est noire, sans manche, capuche ni fourrure. Je dois porter ma toge à partir du moment où je sais que je peux me retrouver dans la même salle que le directeur (enfin le provost) de mon college. Par exemple, il vient parfois au second service du dîner au college, auquel on ne peut donc pas assister à moins de porter la toge.

2.  Dinner jacket. Facile : costume-cravate normal. Les boutons de manchette se font beaucoup ici, c'est la seule différence. Il y a un dîner par semaine en dinner jacket, on apprend à faire sa cravate en courant dans les escaliers.

3. Black tie. Nœud papillon noir, avec un costume noir normal. Pour faire bien, on peut mettre une chemise spéciale à nœud papillon, sans col et avec plein de replis au  milieu. Malgré le nom, je crois que le nœud papillon n'a pas besoin d'être noir, il peut être de n'importe quelle couleur tant qu'il n'est pas blanc. C'est pour les événements vraiment formels, par exemple le dernier dîner du trimestre.

4. White tie. Nœud papillon blanc, avec redingote ou autre queue-de-pie. C'est paraît-il une grave faute de goût que de porter un nœud papillon blanc avec une veste normale ; il faut quelque chose de long. Ça, c'est très rare, surtout pour les bals de fin d'année (chaque college organise un bal tous les deux ou trois ans ; ceux qui sont les plus classe exigent la redingote et le nœud papillon blanc , les autres se contentant d'un nœud papillon noir).


5. Sub-fusc. Heureusement, le nœud papillon blanc ne sert pas que pour les bals qui n'arrivent presque jamais. Le sub-fusc consiste pour les hommes en un costume noir avec chaussettes et chaussures noires, chemise et col blancs, nœud papillon blanc et la toge ; pour les femmes, tailleur noir, chaussures et bas noirs, chemisier blanc, ruban noir autour du cou. Ici, le nœud papillon blanc n'est pas une faute de goût : la toge compte comme étant longue, tout va bien, on a le droit. De même qu'il faut une toge quand on peut être dans la même salle que le directeur du college, il faut le sub-fusc quand on risque de se retrouver dans la même salle que le Vice-Chancelier de l'Université, pour l'admission officielle à l'Université par exemple. Il faut aussi être comme ça quand on entre et sort d'un examen (voir ci-dessous). De nos jours, ça sert surtout à ce que les touristes prennent des photos, mais un vote a été organisé il y a peu proposant aux étudiants de supprimer cette tradition désuète : 80% des étudiants ont voté pour la désuétude. Après tout, ces coutumes sont une des raisons pour lesquelles les gens vont à Oxford...


6. Doctors should wear hoods. Ça ne me concerne pas encore, mais un jour... Comme je disais en 1., la toge dépend du diplôme. La plus belle, du moins en théorie, est pour les docteurs en théologie. Chaque couleur correspond à une matière : rouge et noir pour la théologie, rose et crème pour la musique, et ainsi de suite. Mais aller dîner tous les soirs avec une toge rose et crème, ça peut faire croire qu'on a les chevilles qui ont pris du volume (dans une unité bizarre), et les gens ont donc tendance à simplement porter une toge noire : la seule distinction est alors dans la longueur de la toge et dans la présence de manches. Pour les examens, tout le monde porte une toge noire, pas de couleur, ça fait un spectacle assez effrayant de voir des milliers de personnes toutes habillées exactement pareil sortir de la maison des examens en même temps. Mais en certains occasions, on est obligé de se montrer dans ses vêtements d'apparat. Lors des remises de diplôme, par exemple. Et là, ça y va au "bisque bisque rage, ma toge prouve que j'ai un meilleur diplôme que toi, du coup je marche devant".

Pour ceux qui se poseraient la question, les D.Sc. (Doctors of Science) portent une toge rouge et grise. Sauf que moi, j'aurai un D.Phil. (Doctor of Philosophy), les D.Sc. étant uniquement donnés comme diplômes honorifiques. Le monde entier appelle ça un PhD, mais à Oxford, ça reste un D.Phil. parce que c'est le nom d'origine et que comme ça, quand on dit "j'ai un D.Phil.", les gens savent que non seulement on a fait une thèse, mais qu'en plus c'était à Oxford. Bisque bisque rage. En tout cas, ma toge sera rouge et bleue et le jour de la remise des diplômes, je marcherai derrière les Doctors of Music, qui seront eux-mêmes derrières les Doctors of Science. Derrière moi, ce seront des chirurgiens.    

Publié dans Oxford

Commenter cet article

Noeud papillon 02/01/2011 13:05


C'est le grand retour des noeuds papillon!


Alexandre 20/01/2008 02:05

Ca y est ! j'en ai acheté un... Noir mais à nouer soi-même... Je me suis dit que tu serais heureux de le savoir...

Luna - Gazette 18/07/2007 15:01

Impressionnant...
Pourquoi tu ne viendrais pas à la sortie d'Harry Potter 7 en noeud papillon? ^^

Lorkan 17/07/2007 16:24

Bonjour,
Fidèle lecteur de La Gazette (que je consulte au moins une fois par jour en ce moment), je ne sais pas comment ton blog a pu m'échapper jusqu'à aujourd'hui. En tous cas le mal est réparé et je ne te ferai que le commentaire suivant : j'adore ton style. Pas un "j'adore" façon groupie de Britney Spears, non. Un "j'adore" empreint de respect pour quelqu'un qui arrive à être drôle et incisif tout en évitant l'écueil de la vulgarité et de la familiarité. Bravo et continue.

Kurt 05/07/2007 07:16

"ça fait un spectacle assez effrayant de voir des milliers de personnes toutes habillées exactement pareil sortir de la maison des examens en même temps"
*cough* 14 juillet *cough*